Mélanie Demers

Mélanie Demers, La Nobody © Larry Dufresne

Artiste multiplateforme, Mélanie Demers fonde la compagnie MAYDAY en 2007 et y explore le lien puissant liant le poétique et le politique. C’est dans cette perspective qu’elle crée Les Angles morts (2006), Sauver sa peau (2008), Junkyard/Paradis (2010) et Goodbye (2012). Avec MAYDAY remix (2014), elle pousse encore plus loin le mariage des genres et l’hybridation des formes. Sa fascination pour la cohabitation du mot et du geste se cristallise avec WOULD (2015), pièce pour laquelle elle remporte le Prix du CALQ pour la meilleure œuvre chorégraphique dans le cadre des Prix de la danse de Montréal en 2015. En 2016, elle débute un nouveau cycle de création avec Animal Triste et Icône Pop. Les deux oeuvres parcourent  jusqu’à ce jour les deux côtés de l’Atlantique. En 2017, elle est invitée à oeuvrer à l’étranger à titre de chorégraphe pour la compagnie Skånes Dansteater à Malmö, en Suède, pour la création de Something About Wilderness. Maintenant que le projet Danse Mutante voit le jour, elle se consacre à Post Coïtum qui sera lancé en 2020.

À ce jour, Mélanie Demers compte une vingtaine de créations à son actif. Elle a présenté ses œuvres dans une quarantaine de villes en Europe, en Amérique,  en Afrique et en Asie.